Leave a comment

“To Remember Me” – Every donor’s prayer


Coming across fabulous texts makes your heart just stop for some seconds and let you admire the gift of life you’ve been given. This American poem is no exception. We baptized it as “every organ and blood donor’s prayer”. You can enjoy the English and translated French versions below.

English Version

“Give my sight to the man who has never seen a sunrise, a baby’s face, or love in the eyes of a woman.

Give my heart to a person whose own heart has caused nothing but endless days of pain.

Give my blood to the teenager who was pulled from the wreckage of his car, so that he might live to see his grandchildren play.

Give my kidneys to one who depends on a machine to exist from week to week.

Take my bones, every muscle, every fiber and nerve in my body and find a way to make a crippled child walk.

If you must bury something, let it be my faults, my weaknesses, and all prejudice against my fellow man.

Give my sins to the devil.

Give my soul to God.

If, by chance, you wish to remember me, do it with a kind deed or word to someone who needs you. If you do all I have asked, I will live forever.”

By Robert N. Test, American Poet.

French Version

“Un jour viendra qui verra mon corps enroulé dans un drap blanc sur un lit, dans un hôpital qui soigne journellement les vivants et les morts.

A un certain moment, un médecin décidera que mon cerveau à cessé de fonctionner et que ma vie dans quelqu’optique que ce soit est finie.

Arrivé à ce stade, je ne veux pas que l’on me maintienne artificiellement en vie, dépendant de machines qui n’entretiennent en somme qu’une vie végétative.

Ne considérez pas que c’est mon lit de mort mais comme moi dites que c’est mon lit ‘ de vie’ et donnons mon corps pour aider d’autres à poursuivre une vie pleine et heureuse.

Donnez mes yeux à un être qui n’a jamais vu un lever de soleil.
Ni un visage d’enfant, ni l’amour exprimé dans un regard de femme.
Donnez mon cœur à un être à qui le sien n’a causé que souffrance et douleur.
Donnez mon sang à un adolescent sorti de la carcasse tordue de son véhicule afin qu’il voit un jour ses petits enfants jouer.
Mes reins, vous donnerez à un être dépendant jour après jour d’une machine.
Prenez mes os, chaque muscle, chaque fibre, chaque nerf de mon corps afin qu’un jour un enfant paralytique marche!

Explorez chaque région de mon cerveau! Prenez mes cellules et si nécessaire faites les proliférer pour qu’un gamin muet, un jour puisse manifester son enthousiasme sur un terrain de sport et qu’une gamine sourde puisse un jour entendre les martèlements de la pluie contre sa fenêtre!

Brûlez ce qui restera de moi et dispersez mes cendres au gré du vent afin qu’il aide les fleurs à éclore.

S’il reste, malgré tout, quelque chose de moi à enterrer, que ce soient alors mes fautes, mes faiblesses et tous les torts et préjugés que j’aurais pu avoir envers mon prochain.

Mes péchés, donnez les au diable! Mon âme, donnez la à Dieu! S’il vous arrive de vouloir vous souvenir de moi, que ce soit par une action charitable ou un mot gentil envers quelqu’un qui à besoin de vous !

Si vous faites ce que je viens de vous demander alors je vivrai éternellement!”

Par Robert N. Test , Poète Américain

Advertisements

About Fred Bteich

A metal fan, a blogger and a news/sports-obsessed medical student.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: